CHRISTINE AND THE QUEENS

CHRISTINE AND THE QUEENS

Christine and the Queens n’est pas un groupe mais la seule Christine. Brouilleuse de piste, l’intrépide étudiante répond en fait au doux nom d’Héloïse Lhetissier.

Elle écrit, elle compose, elle chante, elle maquette. Avec des références aussi marquantes qu’éclectiques : du hip-hop à la pop flamboyante, de Gainsbourg version Gainsbarre au couple mythique Lou Reed-Laurie Anderson, jusqu’aux instrumentaux de Gavin Bryars et de Michael Nyman… Et bien sûr : le génie Michael Jackson. Pour tout ce qu’il a donné à entendre et à voir. L’artiste et le personnage. Car c’est bien ça aussi qu’elle cherche : à inventer le personnage qui la fera se sentir enfin libre.

Voilà : elle s’appellera Christine, et les chœurs qui résonneront dans ses chansons seront toujours à l’effigie des trois Queens rencontrés à Londres.
Christine and The Queens, donc.
Cheveux en arrière, menton haut, col boutonné tout aussi haut. Son genre : jamais certain. Grande fille, petit garçon, et parfois homme. Enfant bizarre. Il n’y a qu’une blessure : celle de n’être que soi-même et ce n’est plus un problème puisqu’elle est dorénavant Christine, un être enfin pluriel et sans entrave, aussi mouvant qu’un Orlando.

Christine sait parfaitement ce qu’elle veut : un minimalisme puissant ; le moins d’instruments et de pistes possibles mais partout : l’imparable des rythmes, l’évidence organique des voix, la recherche de teintes contemporaines (notamment dans l’alliage analogique / électronique), et le renfort inspiré des cordes. C’est au final : Chaleur Humaine, portrait de Christine et de ses sœurs queer. Autant dire : une échappée loin des corsets et des cases. Un hommage à l’imprévisible, à la rencontre, à l’invention de soi et du corps (qui devrait toujours survivre à la jeunesse !). Un album écrit majoritairement en français mais cultivant de subtils virages vers l’anglais.

Pour elle, la scène musicale doit être une performance. Un « show » freaky et pop qui mêle musique, théâtre, danse et vidéo : toujours à l’image de l’héroïne qui vient de naître.

 

Album audacieux et captivant Chaleur Humaine de Christine and the Queens.

Revenir en haut de la page