ARCHIMÈDE

ARCHIMÈDE

Autant se l’avouer tout de suite, il y a des groupes qui possèdent un certain capital sympathie. D’emblée, Archimède fait partie de ceux-là. Depuis leur premier album en 2009, on s’est tout de suite senti à l’aise avec ce style franglo-saxon inventé par les frères Boisnard, Fred et Nico : de vrais bons textes en français servis par de vraies bonnes mélodies à l’anglaise.

Ensuite avec Trafalgar (l’album de 2011), les Archimède nous prouvaient qu’ils étaient toujours dans le coup, et nous avec eux. Emporté par ses singles « Le bonheur », « Je prends », le groupe mène deux années de tournée, ouvrant au passage des concerts pour Bénabar, Hubert-Félix Thiéfaine et même pour l’idole Johnny Hallyday !

Aujourd’hui voici cet album, ce troisième album qui nous emmène en Arcadie
Arcadie dites-vous ? Une définition s’impose, Nico s’en charge : « L’Arcadie, c’est le paradis terrestre, mais c’est aussi le paradis perdu. Ça désigne à la fois le pays du bonheur et l’âge d’or révolu. C’est un mot ambivalent, à double fond. Il résume parfaitement notre album parce que notre optimisme solaire (« Julia », « Les indociles », etc.) ne va pas sans une conscience tragique (« Allons enfants », « Le grand jour »…). On a toujours voulu œuvrer dans ces deux registres a priori opposés : les chansons joyeuses, allègres, et les ballades plus sombres. Arcadie rend bien compte de cette dualité-là ».

Archimède 2014, un son tout neuf et des préoccupations actuelles. Le monde du travail, le sort des petits salariés restent un sujet de prédilection. Arcadie affiche aussi une plus grande maîtrise dans l’écriture de chansons d’amour. Et puis… il y a ce titre qui vient terminer Arcadie : « Le grand jour ». Ça faisait longtemps qu’un groupe français n’avait pas signé ce genre de chanson sur l’enfance, une chanson d’une pudeur et d’une honnêteté brute.

C’est vrai, après une chanson comme ça, après un album comme ça, on ne peut rien ajouter : Archimède, Arcadie, 3e Album et Triple A.

 

Découvrez le dernier album d’Archimède : Arcadie

Revenir en haut de la page