BOULEVARD DES AIRS

BOULEVARD DES AIRS

BOULEVARD DES AIRS

C’est avec spontanéité, intelligence et générosité que Boulevard des Airs parcourt les routes depuis 10 ans. Après des centaines de concerts, un disque d’or, une nomination aux Victoires de la Musique, plus de 80 000 disques vendus, des millions de vues sur Youtube et de nombreuses rencontres, il nous présente leur 3ème opus : « Bruxelles ».

Les origines du succès

Le 1er album « Paris-Buenos Aires » (octobre 2011) rencontre rapidement le succès et obtient un disque d’or qui témoigne de la forte adhésion du public à un groupe qui s’est forgé une solide réputation grâce à la scène. Des titres comme « Cielo Ciego » ou « San Clemente » font mouche et se retrouvent aussi bien sur les lèvres du public que sur les ondes radio (Virgin Radio, NRJ, Europe 1, France Bleu…).

Sur la route…

Forts de cette réussite, emmenés par Sylvain et Florent, les 9 « désertistes » traversent la France, le Québec, la Suisse ou l’Espagne pour faire découvrir leur musique. C’est en mai 2013 que l’album« Les Appareuses Trompences » voit le jour et l’univers du groupe s’élargit. La chanson côtoie le rock, les influences hispaniques, et des bribes de machines ; avec cette même envie d’aller de l’avant, de se nourrir des rencontres et du quotidien. Tryo, avec qui ils partagent une dizaine de Zenith et un Paris Bercy, sera présent sur cet album avec un duo sur le titre « Ici ». Cette même année une nomination aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation Scène » vient récompenser l’énergie et la fraîcheur qui se dégagent de leurs prestations live. On les croise ensuite sur la scène du Paléo Festival, des Francofolies de La Rochelle, du Poupet Festival, pour Ouï Fm au Festival Soir d’été, et dans bien d’autres lieux.

Une actualité riche

C’est entre deux concerts que le groupe retourne en studio et rejoint le prestigieux label Columbia (Julien Doré, Thiéfaine, Dutronc etc.). Au fil du temps il garde et renforce liberté et indépendance artistique qui font toute leur force. C’est chez eux, à Tarbes, que BDA enregistre ce 3ème album « BRUXELLES ».

Le collectif pour maître mot

Comme pour les autres disques, le travail est collectif et la création partagée. Sylvain écrit, la paire Dasque (Florent et Jean-Noël) compose avec l’aide de Manu (trompette) et Jérémy (clavier). L’arrivée de Mélissa à la place de Kevin, (parti visiter le monde) apporte une voix féminine et un nouveau panel d’émotions ! Production, réalisation, prise de son, tout est fait dans leur propre studio! Du début à la fin, ils sont les seuls maîtres à bord et c’est sûrement pour cela que cette musique leur ressemble vraiment.

Une fois le disque en boîte, direction la Belgique dans le mythique studio « ICP » pour que Erwin Autrique (Benjamin Biolay, Cali, Keren Ann, Calogéro, Alain Souchon etc.) réalise le mixage et mastering.

Et voici donc « BRUXELLES » 3ème album et peut-être le meilleur ! La plume, toujours aussi honnête, s’est affûtée ; la simplicité se mêle à la dérision pour une écriture percutante. La chanson française « cuivrée » cohabite avec la fierté du flamenco, l’énergie des guitares saturées, l’efficacité des claviers et des machines. Ce disque est la parfaite synthèse de tout ce que le groupe est capable de faire et cela fonctionne ! Pour preuve on retrouve encore des invités croisés sur la route et qui ont été marqués par l’univers des BDA. « «Pulpul » le chanteur de SKA-P et son engagement de toujours sur le titre « Quiero Soñar » et ZAZ pose habilement sa voix sur « Demain de bon matin».

C’est une photographie d’un instant T de cette génération omnivore qui peut tout se permettre et le fait avec poésie. Les fans seront autant ravis que surpris par cet album et le public va encore s’élargir comme le laisse présager le succès que rencontre le 1er titre « Emmène-moi » (Virgin Radio, RTL 2, Hit West, Alouette etc.). On retrouvera évidement BDA sur les routes : en France, en Belgique, en Espagne, en Allemagne, en Amérique du sud ou ailleurs pour proposer à des spectateurs toujours plus nombreux, une musique qui s’aime autant avec le cœur qu’avec la tête…

 

 

Revenir en haut de la page