Brice Conrad

Brice Conrad

Contrairement à la majorité des artistes qui racontent souvent avoir eu une vocation très tôt, Brice Conrad a découvert la musique tardivement et connaît une ascension fulgurante.Avant de se lancer dans la musique, Brice Conrad a fait des études commerciales et a pratiqué le tennis à un haut niveau.

Mais ce qui compte c’est qu’à 17 ans, en jouant des reprises, il s’aperçoit qu’il a un timbre de voix qui ne laisse pas indifférent et une envie d’aller plus loin musicalement.
Un an plus tard, il parcourt les scènes étudiantes et se taille une petite notoriété sur le web.
Et puis, à 20 ans, il reçoit en cadeau une guitare qui le pousse dans un train pour Paris.

Il crée, il compose et teste ses maquettes sur scène. Il se voit d’ailleurs proposer la 1ère partie d’Irma. Enfin, après avoir été nominé « Talent Europe 1 2012 », il signe avec le label
Jo & Co (ZAZ, Elisa Tovati, Brooke Fraser, etc.)

La sortie de son 1er single « Fleur du mal » fut très bien accueillie par le public et fut un coup de cœur Virgin, M6 et W9. Il se classa même dans le top des nouveautés iTunes.
Son second single « Oh La », connait un énorme succès. C’est à proprement parler un TUBE !
En playlist sur NRJ, Virgin, RTL2, Hit West, etc. il est accompagné d’un très beau clip avec une sirène, qui cumule plus de 5 millions de vues sur YouTube et qui fut le clip le plus diffusé en TV au mois d’avril et mai 2013.
Après le phénomène « Oh La », Brice Conrad confirme son statut d’étoile montante de la chanson française avec les titres « Songe » et « Léa ».

Aussi, il est impliqué dans bon nombre de projets, il fait notamment parti du deuxième volume de « Génération Goldman » qui s’annonce comme un des gros succès de cette année.

On le compare déjà à Saez pour la voix et la tourmente et à De Palmas pour l’émotion et le romantisme.
Ecoutez et laissez-vous emporter par La Nuit Bleue, son 1er album.

9 sept : Réédition de l’album « La nuit bleue » avec 5 titres bonus (3 titres acoustiques, une nouvelle version de « Léa » et un titre inédit « Elle a enlevé sa robe »).

Revenir en haut de la page