Mina tindle

Mina tindle

Auteure, compositrice, interprète, Mina Tindle ne néglige aucun de ses talents : « j’aurais du mal à me cantonner au rôle de chanteuse ; ces trois facettes, c’est une jolie casquette, un tout. »
Deux ans après Taranta, son premier album intimiste qui lui aura valu les louanges d’une critique unanime et la reconnaissance publique, sur ses propres terres comme à l’étranger, Mina Tindle forge avec Parades un grand disque lumineux… Une fenêtre ouverte sur le monde, une invitation au voyage vers des cieux d’azur et un horizon infini.

Au fil des 12 plages qui constituent Parades, l’âme vagabonde et nomade de sa démiurge s’y déploie dans toute sa changeante pudeur. Il est ici question de deuils, d’amour, d’attentes, mais aussi de variations climatiques.
Loin du format de la pop song classique, le champ des possibles est immense : elle a fait de cet opus une terre de contrastes qui se revisite, à chaque écoute, avec une curiosité intacte et des sentiments nouveaux. Parades saisit l’affectation comme les incandescences ; les ballades susurrent, les titres up tempo sont des cavalcades à bride abattue.

Kaléidoscopique, exotique, ésotérique, Parades parcourt la carte des acclimatations en même temps qu’il joue les chamanes : Mina Tindle y convoque mages et marabouts, ombres et lumières, rites incantatoires ou guérisseurs pour un résultat qui ne laisse jamais indifférent.

Mina Tindle aristocratise la pop française grâce à Parades.

Revenir en haut de la page