NEKFEU

NEKFEU

NEKFEU

Nekfeu n’a jamais eu peur de repousser ses limites et c’est ce qu’il fait sur son premier album solo « Feu ». Dépassant le rap technique et virtuose dont il a fait sa marque de fabrique, il a comblé une attente dans le rap français : celle d’un rap de jeune adulte qui ne (se) raconte pas d’histoires et préfère aux vantardises les récits mordants d’un personnage bien réel.

Depuis sa sortie en Juin dernier, « Feu » pulvérise les scores de vente. Il se classe directement #1 des ventes digitales pendant 8 semaines consécutives et marque l’histoire avec 19000 albums digitaux vendus en première semaine, le score le plus important pour le 1er album d’un artiste (après Daft Punk et Stromae).

En quelques semaines il est déjà disque de platine (Plus de 120 000 exemplaires vendus) et se place toujours en haut des charts.

Le 1er single « On Verra » connait un succès fulgurant et se retrouve très rapidement Top 10 de l’airplay. Le clip sera #1 de l’airplay TV tout l’été et cumule déjà 30 millions de vues sur Youtube. Le morceau est un hymne dans laquelle la jeune génération se reconnaît pleinement au rythme de ses « Rien à foutre de rien » et « On verra bien ».

Ses clips à l’imagerie léchée sont tous très vite relayés par les sites spécialisés et généralistes et cumulent tous entre 7 et 20 millions de vues. « Feu » toujours Top 3 sur les plateformes de streaming a déjà cumulé plus de 65 millions de lectures, un score sans précédent.

Sur l’album, les invités sont méticuleusement sélectionnés. On peut retrouver ses acolytes S-crew, Sneazzy et Alpha Wann mais aussi Némir, S.Pri Noir et des invités d’envergure internationale tels qu’Ed Sheeran et Amber Simone.

Précédé d’un buzz hérité du succès de ses groupes, S-Crew et surtout 1995, avec qui il remportait une Victoire de la Musique en 2014, il creuse sur ce bien nommé « Feu » – son surnom – une veine intime : le lifestyle post-adolescent laisse place aux récits d’une vie plus complexe où l’on croise des filles impeccables et des potes qui sautent dans le vide, des problèmes d’argent et des familles recomposées. Une existence dont le point final est un point d’interrogation, comme il le rappe lui- même. Bourrés de jeux de mots efficaces et de références à ses rappeurs favoris – mais aussi à Maupassant ou Kundera – ces récits vivaces impriment à « Feu » un relief humain, une épaisseur qui fait défaut à beaucoup.

Entre humour potache et racontars de voyous, d’amoureux transi ou de flemmard lumineux, il flotte sur « Feu » des morceaux de vie, quelques bouteilles vides, mais aussi de vraies questions, un recul. Tantôt nerveux, volubile et bien entouré, tantôt rentré, intime et solitaire, Nekfeu fait de ce premier album un conte vivant, vivace, un disque instinctif et poétique, rehaussé par une interprétation marquante, héritée des centaines de concerts qu’il a donnés à travers le monde et qui rend le voyage habité, réel. Qu’il fanfaronne avec son compère Sneazzy ou chante avec Ed Sheeran, il distance la concurrence parce qu’il joue dans une autre cour : au-delà du rap, Nekfeu fait des chansons, appuyé sur cette formule volatile, vacillante mais terriblement efficace qui transforme les disques de plomb en disques d’or.

Son nouveau single « Ma Dope » en featuring avec le rappeur « S.Pri Noir » avec un clip tourné à Los Angeles avec ses « homies » cumule déjà 500 000 vues en 48h. Les radios s’en emparent déjà.

Avec son morceau « Tempête », il signe la bande son du nouveau spot pub de Beats By Dre avec Tony Parker qui bénéficie d’une campagne marketing TV et web massive (A découvrir ICI).

Nekfeu débutera sa tournée dans toute la France cet Automne, complète en moins de 15 jours, elle s’achèvera avec un Olympia à Paris le 15 Novembre.
On pourra le retrouver ensuite du 10 Mars au 1er Avril en tournée dans les zéniths de France avec une nouvelle scénographie et des invités de taille.

Actuellement en studio, il prépare une réédition de son album « Feu » avec des titres inédits pour la fin de l’année.

 

Revenir en haut de la page