Oldelaf

Oldelaf

Les étiquettes, ça le démange et le dérange, l’OVNI Oldelaf : «Je suis un chanteur qui fait rire, pas un humoriste ». Concentré sur la seule écriture, Oldelaf démontre tous ses talents de songwriter, croquant un monde joliment absurde.

Il y a là un cocu, un psychopathe, un boulimique, un digicode récalcitrant, des dimanches après-midi poussifs et plein de vieilles affaires qui font du monde, et accessoirement du deuxième album d’Oldelaf, Dimanche, une cour des miracles où il fait bon s’aventurer. Une fresque tendre et subversive.
Oldelaf jonglant avec le doux-amer et les degrés, les rires francs et l’humour noir, glissant quelques mots bleus entre les lignes. Un cocktail jubilatoire, qui n’aurait pas déplu aux VRP, période Nonnes Troppo, qu’affectionne particulièrement cet esprit libre et décalé.
Ce nouvel Oldelaf n’a rien d’un one man show, c’est un projet de groupe né des pérégrinations d’une bande joyeusement barrée réunissant le célèbre arrangeur Jean-Louis Piérot aux manettes, et les Dalton comme gâchette : le batteur Fabrice Lemoine, le guitariste Victor Paillet, le bassiste Alexandre Zapata et Julien Breton aux claviers.

Caustique, corrosif et sans concession, Oldelaf n’a pas fini de nous surprendre. Vivement Dimanche !

 

Oldelaf chanteur/comique/musicien français sur Dimanche.

Revenir en haut de la page